GLISSEMENTS DE TERRAIN. CARTOGRAPHIE, PENSÉE, PAYSAGE / Érik BULLOT – du 20/02 au 19/03/14

Erik Bullot, Le Volcan et son double, 2014. Photographie. Courtesy La Box, Bourges, © Erik Bullot

Erik Bullot, Le Volcan et son double, 2014. Photographie.
Courtesy La Box, Bourges, © Erik Bullot

GLISSEMENTS DE TERRAIN. CARTOGRAPHIE, PENSÉE, PAYSAGE

sur une proposition de Joan Ayrton,

Exposition des éléments de recherche de Joan Ayrton, Angélique Buisson, Érik Bullot, Gaëlle Cintré, Louis Henderson, Jérôme Laniau, Joao Vieira Torres, Stephen Wright

 

 

Dans le cadre du partenariat entre l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers) et l’École nationale supérieure d’art de Bourges, la galerie La Box offre une carte blanche au post-diplôme Document et art contemporain.

«L’enjeu de notre recherche est un arpentage collectif des idées et des vocabulaires. Des lectures, des bibliothèques. Du paysage. Nous avons gravi un volcan et marché dans la ville. Nous procédons à des déplacements physiques et conceptuels, des transpositions lexicales, des échappées métaphoriques. La géologie est notre source linguistique (sans doute est-ce un acte de braconnage): éruption, sédiment, feuilletage, coulée, strate, érosion, faille, pli. Nous jouons avec les mots. Or très vite, les mots font glisser d’autres mots (un éboulement!): poétique d’anarchie, opacité, invasion. Ruines, retrait, mers. Puis soulèvements, alerte, unité, foudre, pulsion, crise, ruptures et chutes. Il s’agit bien de révolutions, non seulement du monde souterrain lorsque les laves jaillissent du haut d’un volcan mais aussi des hommes, des esprits, des langages, des comportements.

Ainsi, au travers de toutes ces géographies, nous tentons l’expérience d’une polyphonie. Par effet d’affinité, parfois de contagion. L’écriture de ces manifestes constitue le cadre politique de notre proposition. Elle dit notre marche. Nos rythmes, nos accélérations, comme une partition, non pour former des enclaves, mais bien pour parler ensemble et faire se croiser les regards. L’exposition sera archipel, archive, assemblage. Elle sera le paysage de notre géologie commune.»
Texte de Joan Ayrton

En savoir plus :: TÉLÉCHARGEZ LE PDF >>> CLIQUEZ ICI

Rencontres les 12 et 13 mars 2014

Auront lieu au cours de deux soirées, en écho à l’exposition, une série d’interventions des participants du post-diplôme au cours desquelles chacun présentera sa sélection de livres sur le site www.glissementsdeterrain.net. Cet ensemble de titres constitue la bibliothèque de travail commune. Ces différentes rencontres auront lieu dans la galerie La Box.

Mercredi 12 mars 2014

17h – 18h30 Joan Ayrton – Louis Henderson
18h30 – 20h Gaëlle Cintré – João Vieira Torres
21h Programme de films sur le thème Glissements de terrain

Jeudi 13 mars 2014

17h – 18h30 Érik Bullot – Jérôme Laniau
18h30 – 20h Angélique Buisson – Stephen Wright
21h Deux fois (Jackie Raynal, 1969), en présence de la réalisatrice – Cinéma de la Maison de la culture de Bourges

Renseignements ::

>>> www.ensa-bourges.fr

 

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.